Quelle alimentation durant la grossesse ?

Quelle alimentation durant grossesse

Lorsqu’une femme est enceinte, elle peut se demander : comment mon corps va évoluer ? Comment va t’il se transformer ? Quelle attitude dois-je adopter pour que ca se passe au mieux pour mon bébé et pour mon coprs ?

Tentons d’y répondre le plus simplement avec quelques conseils pratiques et efficaces.

Avoir une alimentation équilibrée

Tout d’abord, pour prendre soin de son bébé et de son corps lorsqu’on est enceinte, il est indispensable d’avoir une alimentation équilibrée. Voici un exemple de schéma alimentaire équilibré :

Petit déjeuner :

  • un fruit ou un jus de fruit frais pressé
  • une source de céréales : pain, biscotte, biscuit sec, muesli…
  • une boisson : lait, café (décaféiné), tisane, lait végétal…
  • un produit laitier : lait, yaourt

Collation :

  • un fruit frais et/ou biscuit sec, un produit laitier

Déjeuner :

  • des légumes: crus en entrée
  • des féculents: riz, pâtes, semoule, pomme de terre, céréales, ebly, légumineuses…
  • des légumes cuits
  • de la viande ou du poisson ou des oeufs
  • un produit laitier: yaourt ou fromage
  • un fruit

Collation :

  • fruit frais et/ou biscuit sec

Diner :

  • crudités en entrée
  • source de féculents
  • légumes cuits
  • un produit laitier
  • un fruit

Vous connaissez à présent un schéma type d’équilibre alimentaire.

Les fruits et légumes apportent des vitamines et minéraux ainsi que des fibres alimentaires. Les vitamines et minéraux entrent dans le mécanismes de nombreux métabolismes et sont donc indispensables au corps pour bien fonctionner. Les fibres alimentaires font partis de la catégorie des sucres, elles n’apportent cependant pas de calories. Elles ont la faculté de réguler le transit intestinal et préviennent certaines maladies comme le cancer du côlon.

Les féculents et les produits céréaliers apportent eux aussi des fibres alimentaires et des sucres lents. Ces derniers sont la plus grande source d’énergie pour le corps et sont utilisés tout au long de la journée selon les besoins.

La viande, le poisson et les oeufs sont une source de protéines, elles jouent un rôle structurel au niveau des muscles.

Enfin, les produits laitiers apportent la source de calcium qui permet au squelette et aux dents d’être aussi solides.

Il convient d’utiliser les matières grasses d’ajout comme le beurre, l’huile, la crème fraiche avec parcimonie sous peine de prendre du poids si elles sont en excès. Veillez également à consommer principalement des graisses végétales comme les huiles qui sont de meilleures qualités et conviennent mieux au corps.

Les produits sucrés quant à eux ne sont pas indispensables mais sont parfois très important pour le moral. On ne les interdits pas mais on fait attention à ne pas trop en apporter pour ne pas grossir.

Compléments alimentaires

Sachez que votre bébé prendra en vous tout ce dont il a besoin dans votre corps pour bien grandir, donc pas d’inquiétudes. Si vous devez en avoir c’est pour vous: comme vous fabriquez pendant 9 mois un petit être, il se peut que certaines de vos réserves s’affaiblissent. Avec une alimentation équilibrée, vous ne craignez rien. De plus, votre gynécologue ou votre sage femme vont complémenter, si besoin, votre alimentation en fer, en vitamine D ou en d’autres vitamines ou minéraux.

Manger pour deux ?

Il n’est pas nécessaire de manger pour deux, comme on nous le conseille souvent!

Au dernier trimestre, vous pouvez rajouter un produit laitier supplémentaire et passer de 3 à 4 par jour. Vous comprenez donc que vous ne devez pas changer vos habitudes alimentaires, si ce n’est équilibrer vos repas. Plus vous aller manger de manière variée, plus vous apporterez des éléments bénéfiques pour votre bébé et pour vous.

Les collations sont présentes si vous ressentez de la fatigue entre les repas. Le corps réclame alors une source d’énergie pour tenir jusqu’au prochain repas.

Aliments déconseillés

Votre médecin vous parlera dès le début des aliments à proscrire pour éviter certaines infections alimentaires comme la listériose ou la toxoplasmose. Il faut suivre avec attention ces recommandations.

Petit conseil

Il se peut que certains inconforts physiques apparaissent au cours de la grossesse comme les nausées, les vomissements du premier trimestre ou un reflux gastrique. Pour ce genre de problématique, je vous conseille de fractionner vos repas. Plus vos repas sont légers, plus votre digestion se fera facilement et vous subirez moins ce genre d’effets indésirables. En ce qui concerne le reflux gastrique, il se peut qu’il vous dérange pour dormir. Il vous faudra alors ajouter un oreiller pour vous surélever. Ainsi, vous subirez moins l’acidité qui remonte de votre estomac.

Faire attention & profiter

Profitez de ces neuf mois de grossesse et ne restez pas bloquée sur votre alimentation ni sur votre poids. Il est déconseillé de prendre trop de poids pour éviter certaines maladies pendant la grossesse comme le diabète gestationnel. Accordez vous des plaisirs et faites partager ces moments de bien-être gustatifs que nous propose la gastronomie française à votre bébé!

Les études montrent que plus la maman mange diversifiée plus le bébé à la naissance sera curieux de découvrir de nouvelles saveurs. Cela n’empêche pas certaines aversions alimentaires que rencontrent tous les enfants à des périodes de leur vie mais il sera toujours positif de proposer dès la conception un large panel gustatif à notre enfant.

A votre fourchette !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Lettre d’information

Tous les samedis recevez le récap de la semaine !

C'est gratuit et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Top