Les polluants dans notre assiette

manger BIO

On nous parle fréquemment de ce qu’il faut ou non manger, qu’il prendre gard à tels ou tels produits qui sont néfastes pour notre santé. Quels sont les différents facteurs qui rendent les aliments dangereux? Quels sont ces polluants aux noms très scientifiques qui font partis de notre quotidien et dont on ne sait pas grand chose au final ?

Je vous propose de faire un tour d’horizon global sur les substances toxiques qui entrent dans la composition de nos aliments malgré nous afin de mieux comprendre leurs effets sur notre corps.

Le PCB

Les PCB, contraction de polychlorobiphényles, font partis de la catégorie des polluants organiques persistants. Pour faire simple, ce sont des substances qu’on ne peut pas “nettoyer”. Ils se désagrègent très difficilement dans notre environnement et polluent les sols et les eaux. Ces substances étaient utilisées pour la fabrication des peintures, comme lubrifiant et dans la fabrication des transformateurs électriques et les condensateurs. La production a été arrêté en 1987 mais cette substance reste encore très présente dans les sols et dans les eaux.

On retrouve le PCB dans les viandes, les œufs, les poissons, les produits laitiers.

Les dangers du PCB sur notre corps est qu’il est cancérigène.

Le bisphénol A

Le bisphénol A  ou BPA participe à la composition des plastiques alimentaires. Il les rend plus solides et transparents. Le BPA est nocif pour l’homme car il se propage dans les aliments lorsque le contenant en possède.

Le BPA est un perturbateur endocrinien: selon l’OMS, les perturbateurs endocriniens  sont des “substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants”. On comprend donc que ces derniers vont jouer un rôle néfaste sur les organes qui fabriquent des hormones. Les hormones interviennent dans plusieurs mécanismes du corps comme la croissance, le fonctionnement tissulaire et les différents métabolismes. Les hormones jouent le rôle de messager chimique qui apportent l’information d’un point A à un point B. Les perturbateurs endocrinien peuvent donc “perturber” le bon fonctionnement du corps en empêchant l’information d’arriver comme il se doit.

Il aurait également des effets sur la reproduction mais il reste encore difficile de le prouver.

Les métaux lourds ou ETM

Les métaux lourds appelés également Eléments-Trace-Métalliques ont une origine naturelle et on les retrouve dans les sols, l’eau, les roches. C’est l’activité humaine qui rend leur présence en grande quantité et donc polluante.

Il existe beaucoup de métaux lourds, je vous propose de ne parler que des plus nocifs pour la santé:

  • le plomb: les végétaux sont contaminés par le plomb de l’air ambiant et des sols. Il provoque des douleurs abdominales, de la fatigue, de l’hypertension artérielle, une faiblesse musculaire…
  • le mercure: on le retrouve dans l’air, l’eau et les sols. Il provoque des pertes de mémoire, de l’anxiété, des dépressions, des migraines chroniques et certains cancers. Il favorise certaines maladies comme l’arthrite, la sclérose en plaque, la maladie d’Alzheimer.
  • le nickel: on le retrouve dans les aliments et l’eau à cause des activités humaines. Il provoque des allergies mais entrerait également dans le processus de reproduction.

Voici un petit échantillon de métaux lourds que l’on peut retrouver dans nos denrées alimentaires et qui ont une influence négative sur notre santé.

Les pesticides

Herbicides, insecticides, fongicides et bien d’autres encore sont utilisés par les agriculteurs afin d’optimiser leur récolte en luttant contre les nuisibles. Ils sont présents dans nos fruits, légumes, viandes et poissons. Si ces résidus de pesticides sont présents dans notre alimentation, on constate qu’ils ne sont pas nocifs lorsqu’ils sont pris individuellement. Il deviennent dangereux lorsqu’on additionne plusieurs de ces composés chimiques dans nos assiettes. Ils ont un impact négatif sur la reproduction, le système nerveux et immunitaire et favorisent certains cancers.

Dans les fruits et légumes, ils seront concentrés dans la peau.

Quelques règles simples

Vous pouvez le constater, notre alimentation est envahit par les polluants. Il est difficile de les éviter mais vous pouvez appliquer quelques règles simples afin de minimiser les apports :

  • consommer des aliments issus de l’agriculture biologique. Vous n’aurez alors pas de pesticides.
  • laver précautionneusement les fruits et légumes.
  • éplucher les végétaux afin d’enlever un maximum de pesticides. Cependant, une grande partie des vitamines et minéraux se trouvent dans la peau, vous perdez donc certaines qualités du végétal.
  • conserver vos aliment dans des contenants en verre plutôt qu’en plastique.
  • préférez la consommation des petits poissons aux gros car ils seront moins pollués.

Il est difficile de passer au travers de polluants présents dans les sols ou dans les eaux. C’est un combat que les consommateurs doivent mener afin de rétablir une alimentation saine pour nous et nos descendants. Il n’est plus à prouver la dangerosité des produits chimiques utilisés quotidiennement par l’homme, le commerce étant sans doute la meilleure raison des industriels à conserver ces pratiques nocives.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Tous les samedis recevez le récap de la semaine !

C'est gratuit et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Top