Exercice de sophrologie pour gérer la colère d’un enfant

Sophrologie Pour La Colere Des Enfants

Quelque soit son âge, un enfant a souvent du mal à gérer ses émotions et peut s’exprimer vivement par des colères, des cris, des pleures… La colère de l’enfant survient souvent lors d’une frustration ou lorsque nous adultes, lui imposons un rythme, une action que l’enfant de souhaite pas ou à un moment ou il n’est pas enclin à faire ce qu’on lui demande . La sophrologie va aider l’enfant à mieux maîtriser ces émotions parasites et à se libérer d’une situation dérangeante.

Exercice 1 : la boule de colère

Lorsque l’enfant est en colère ou qu’il ressent une émotion vive, on l’invite à visualiser une boule imaginaire entre ses mains. Elle peut être de couleur ou de forme différente, l’enfant imagine la boule comme il souhaite.

Il va la remplir de toutes les émotions négatives qu’il ressent sur l’instant : la colère, la rancoeur, le stress… La boule grossit au fur et à mesure qu’il la remplit.

Il peut observer sa couleur, sa texture, sa taille. Il faut qu’il prenne tout le temps dont il a besoin pour déterminer ce qu’il ressent.

Une fois que tous les sentiments ont été mis dans cette boule, on l’invite à envoyer sa boule de colère le plus loin possible devant lui.L’enfant peut refaire ce geste jusqu’à ce qu’il se sente parfaitement apaisé.

Exercice 2 : La cible

L’enfant imagine une cible devant lui. Elle va porter sur elle ses émotions négatives.

Il peut y inscrire tout ce qu’il ressent en lui ou tout ce qu’il ressent lors d’une situation particulière ou en présence de quelqu’un.

Par exemple si il est en colère lorsqu’on lui demande d’arrêter un jeu pour entreprendre une activité qu’il ne souhaite pas ou toute autre situation qui lui provoque une colère.

Si l’enfant est trop jeune, vous pouvez lui suggérer des moments qui sont problématiques pour lui que vous avez identifié au quotidien.

Lorsque la cible est prête et qu’il y a mis tout ce qu’il ressentait de négatif, l’enfant sert fort le poing et le lance fort sur la cible.

Il continue d’envoyer son poing jusqu’à ce que la cible soit touchée et qu’il l’ait fait tomber.

La colère des enfants, elle se gère

Les colères chez l’enfant sont inévitables. Lorsqu’elles sont peu fréquentes et se calment vite la situation n’est pas problématique.

En revanche, lorsqu’elles sont récurrentes ou difficilement gérables, il convient de trouver des outils qui lui permettront de s’apaiser plus facilement.

Les exercices de sophrologie pour gérer une émotion négative trop forte sont un support simple et pratique pour trouver une alternative à la colère. L’enfant peut alors rediriger sa colère de manière saine et plus paisible.

Il convient de pratiquer ce genre d’exercices plusieurs fois et à chaque grosse colère afin de donner des automatises à l’enfant et lui permettre de mieux contrôler ses émotions.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Tous les samedis recevez le récap de la semaine !

C'est gratuit et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Top