Puberté précoce : l’alimentation et les cosmétiques en cause ?

puberte précoce

Peut être avez vous déjà entendu parler de la puberté précoce chez les jeunes enfants et principalement chez les petites filles. A quel âge intervient ces mécanismes hormonaux et pourquoi ? Quels en sont les effets ? Toutes les infos dans la suite de cet article !

Qu’est-ce que la puberté précoce ?

La puberté précoce est une addition de phénomènes hormonaux chez l’enfant qui aboutit à une puberté qui survient avant l’âge de 8 ans. Chez la petite fille, elle se manifeste par l’apparition de poils pubiens, une augmentation de volume des seins et un changement de comportement. Dans 10% des cas, le garçon peut être touché par la puberté précoce. Il aura alors une augmentation du volume des testicules et également l’apparition de poils pubiens.

Peut on éviter l’apparition d’une puberté précoce ?

Dans 90% des cas, on ne connaît pas la cause de l’apparition. Cependant, certains produits chimiques sont pointés du doigt: les perturbateurs endocriniens.

Se retrouve dans cette catégorie les phtalates, parabens, bisphénols, le triclosan, pesticides, insecticides, certains plastiques (ceux qui contiennent du bisphénol A par exemple), les cosmétiques, les jouets…

Les phtalates sont présents dans les plastiques des jouets, des produits de puéricultures. On en trouve également dans les cosmétiques: vernis, laques, parfum…

Les parabens (utilisés comme anti bactérien et anti fongique) favoriseraient le cancer du sein. Il est présent dans les cosmétiques pour adultes et pour bébés.

Le bisphénol A est un composé qui sert à rendre le plastique plus solide et plus transparent. Il est donc très utilisé dans les contenants alimentaires, les bouteilles en plastiques, les canettes, les jouets… Jusqu’en 2008, il était également présent pour la fabrication des biberons. Il interviendrait dans l’apparition de certains cancer, du diabète, de l’obésité et des troubles de la fertilité.

Vous comprenez donc avec ces brèves indications que nous sommes entourés par les perturbateurs endocriniens. Les sources les plus importantes sont l’alimentation et les cosmétiques.

Nous pouvons donc nous protéger au maximum en adoptant dès à présent des comportements adéquates:

1/ Consommer des aliments issus de l’agriculture biologique : on évite ainsi les pesticides.

2/ En ce qui concerne les cosmétiques, nous constatons l’émergence des produits “bio” et pour cause : ils ne contiennent pas de perturbateurs endocriniens. Si vous ne choisissez pas ces produits, veillez tout de même à regarder avec attention la composition des produits que vous achetez. Ceux ci ne doivent pas contenir de perturbateurs endocriniens.

Conclusion

La puberté précoce, même si elle est rare (environ 2000 cas en France par an) est en augmentation. Notre mode de vie et de consommation pourrait avoir un impact considérable sur son apparition. Il est donc fortement recommandé de privilégier des produits qui ne contiennent pas de perturbateurs endocriniens à nos enfant dès le plus jeune âge. Les produits issus de l’agriculture biologique (aliments et cosmétiques) sont gage de qualité et sont donc rassurants pour les consommateurs soucieux de ce qu’ils consomment.

Il existe des application sur smartphone qui analyse la composition des produits cosmétiques pour en connaître précisément la composition et les agents toxiques qu’ils peuvent contenir. Ainsi, vous pourrez plus facilement faire vos choix.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Tous les samedis recevez le récap de la semaine !

C'est gratuit et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Top