La scolarisation avant 3 ans, pour ou contre?

Ecole avant 3 ns ou pas ?

Selon la date de naissance de votre enfant, vous avez peut être déjà pensé à le scolariser avant ses 3 ans. En France, l’entrée en maternelle est ouverte à partir de 3 ans mais on constate que certaines écoles ouvrent leur portes à des enfants qui n’ont encore que 2 ans. Il y a ceux qui pensent que c’est une bonne chose pour l’enfant et d’autres qui sont farouchement contre. Pour se faire un avis un peu plus objectif, je vous propose de lister les avantages et les inconvénients d’une scolarisation à 2 ans.

Les avantages

L’éducation nationale a très longtemps promu la scolarisation avant 3 ans et pour plusieurs raisons :

  • Réussite scolaire : début de scolarité, les enfants de deux ans ont moins d’échec que les autres (ce chiffre est très relatif car n’est concerné que 3% des enfants seulement en primaire. À partir du collège ces enfants ont la même scolarité que les autres)
  • Réduire les inégalités : et principalement en ce qui concerne l’apprentissage de la langue française pour les enfants issus de l’immigration. Apprendre en collectivité permet d’aller beaucoup plus vite que si l’enfant était chez lui ou chez une assistante maternelle. Il développe plus rapidement ses facultés d’apprentissage
  • Socialisation : l’enfant va se sociabiliser rapidement au contact du groupe

Ce qu’on peut noter en revanche c’est que les écoles maternelles sont moins coûteuses à l’Etat que les crèches ainsi que pour les parents des enfants. Pour cette raison, l’État est donc favorable à l’entrée en maternelle avant 3 ans, certains parents aussi.

Les inconvénients

  • Les besoins de l’enfant : a deux ans, un enfant a besoin d’une sécurité affective pour se construire, se développer intellectuellement et affectivement. L’enfant réclame donc une attention et une protection particulière que la mère apporte au quotidien ou le substitut maternel (la nourrice par exemple). L’école ne peut pas apporter cette sécurité car les effectifs de classe sont élevés et l’enseignante est seule pour s’occuper de tout le groupe. Elle ne peut donc pas répondre aux besoins de l’enfant de 2 ans.
  • Apprentissage scolaire impossible : à cet âge, l’enfant se construit et se sécurise. Il n’est pas encore entré dans la période du “Je” et ne peut donc pas réaliser les attentes d’apprentissage. Certains enfants matures peuvent y arriver à partir de l’âge de deux ans et demi. C’est au cas par cas car chaque enfant est différent et évolue à son rythme.
  • Sentiment d’abandon : si l’enfant est scolarisé trop tôt, il peut ressentir un sentiment d’abandon, de l’insécurité.
  • Horaires non adaptés : un enfant de deux ans a besoin de plus de sommeil et a un rythme différent de celui imposé par l’école. On bouscule donc ses habitudes et son rythme qui pourtant sont nécessaires à son bon développement.
  • La propreté : l’apprentissage de la propreté se fait naturellement et il intervient souvent avant d’entrée à l’école à trois ans. Or on demande à l’enfant de faire cet apprentissage avec un an d’avance ce qui est énorme. Si l’enfant entre à l’école sans être propre, il peut se sentir exclus car il ne peut répondre aux attentes des adultes encadrant.

Pour ou contre ?

La scolarisation de l’enfant de deux ans est possible en France dans les maternelles. Il existe des avantages comme un apprentissage de la langue française plus rapide et un bonne sociabilisation, en revanche, l’enfant n’est pas prêt affectivement. Le scolariser trop tôt peut impliquer des manques affectifs qui peuvent se constater rapidement en l’empêchant de se développer correctement. Avant 3 ans, l’apprentissage de l’enfant est sensoriel ce qui ne correspond pas du tout aux attentes scolaires de l’école. Chez certains enfants, les manques affectifs peuvent se retrouver à l’adolescence, il est alors difficile d’en comprendre la cause.

La scolarisation est néfaste pour l’enfant de deux ans. A partir de deux ans et demi, certains enfants peuvent être prêt à rentrer à l’école, alors la scolarisation se passera très bien. Les parents et l’équipe enseignante doivent prendre en compte le développement de l’enfant pour le scolariser.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Tous les samedis recevez le récap de la semaine !

C'est gratuit et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Top