comment se calcule l'âge de la grossesse

Comment calculer l’âge de la grossesse ?

Ne s’agissant pas d’une science exacte, la date prévue d’accouchement (DAP) est estimée par le gynécologue de façon approximative qui se révèle être sûre qu’à seulement 5%. En d’autres termes, sur vingt femmes enceintes arrivant au terme de la grossesse, il n’y aura qu’une seule qui accouche le jour J à la même date que celle prédite par son médecin. De ce fait, la plupart des spécialistes préviennent leurs patientes que la DAP pourrait se trouver à un intervalle de deux semaines avant et après la date calculée par celui-ci qui correspond au jour où la poche des eaux sera rompue qui sera considéré comme un signe du début de travail. Comment calculer l’âge de sa grossesse et comment savoir à quelle date sera exacte prévue pour se préparer à l’accouchement ? On vous dit tout dans l’article suivant !

Que veut-on exactement dire par âge gestationnel ?

Atteignant trente-sept à quarante-deux semaines, les grossesses sont considérées comme normales si leur durée ne sort pas de cet intervalle. Dans le cas contraire, on parlera soit d’une naissance prématurée si le bébé naît avant d’atteindre la trente-huitième semaine ou de naissance retardée si celle-ci dépasse ce délai, ce qui poussera les médecins à prendre la décision de déclencher l’accouchement pour ne pas mettre en danger la vie de la mère surtout s’il s’agit d’un très gros bébé. Dans le lexique gynécologique, on parle très souvent du terme âge gestationnel qui est un point très important pour déterminer la semaine à laquelle se trouve la grossesse à tel ou tel moment. Il ne s’agit en fait que de la durée comprise entre la date de conception et la naissance du bébé qui est exprimée en semaines d’aménorrhées. Cette dernière est calculée en se basant sur la date des dernières règles que la femme a eu jusqu’à la date actuelle. On a également ce que l’on appelle l’âge fœtal qui est une autre unité de mesure utilisée par les gynécologues et qui se distingue bien de l’âge gestationnel. Il s’agit en fait de l’âge réel du bébé en devenir.

Calculer l’âge de grossesse à partir du premier jour de vos dernières règles ?

Cette méthode de calcul se base sur le premier jour de votre dernier cycle menstruel auquel il faudrait ajouter un nombre exact de jours qui est de 280. Sachez tout de même que cette méthode est fiable seulement si votre cycle est régulier, les règles et l’ovulation sont alors considérées comme correspondant aux deux premières semaines de la grossesse. Pour ce qui est du cycle suivant, il sera alors considéré comme apportant des modifications concrètes à ce calcul afin d’obtenir des résultats de calcul on ne peut plus précis et comme c’est le cas de n’importe quelle autre méthode de calcul, celle-ci n’est aucunement fiable à 100% puisque cela dépend entièrement de la régularité de vos règles. En outre, il est conseillé de suivre de très près votre cycle menstruel pour que vous n’ayez pas à vous rappeler la date exacte du premier jour de vos dernières règles.

Âge de la grossesse

Comment calculer l’âge de la grossesse et la DAP

La règle de Naegele

C’est celle qu’on a vu un peu au-dessus, basé sur la dernière date des règles à laquelle on ajoute 280 jours dans le cas où la femme en question présenterait  un cycle régulier entre 20 et 45 jours. La fiabilité de cette règle est à son maximum si le cycle est de 28 jours, si le cycle dure plus ou moins longtemps, alors l’accouchement sera bien évidemment plus ou moins tardif.

La règle de Mittendorf et William

Plus précise et plus perfectionnée que la règle précédente, Mittendorf et William proposent une formule qui recense un bon nombre de données initiales. Cette règle se base sur une étude qui a montré que les femmes primigestes ont une grossesse plus longue que celles qui ont déjà accouché d’à peu près cinq jours. Ainsi, l’algorithme de cette règle sera formulé comme suit :

  • Femme primigeste : 1er jour des dernières règles – 3 mois + 5 jours
  • Femme multipare : 1er jour des dernières règles – 3 mois + 10 jours

La formule de Parikh

Il s’agit d’une formule qui est consacrée aux femmes avec un cycle menstruel irrégulier. C’est en quelque sorte la formule de Naegele qui a été modifiée pour aboutir à plus de fiabilité et à moins d’erreur grâce à l’algorithme suivant : 1er jour des dernières règles + 9 mois – 21 jours + la durée des cycles précédents.

La formule de Wood

formule wood Cette règle combine en quelque sorte toutes les règles mentionnées précédemment. En effet, il s’agit de prendre en compte la durée du cycle menstruel ainsi que le nombre d’enfants que la femme enceinte a déjà eu. Donc, il faudra d’abord calculer la DPA selon si vous êtes primigeste ou multipare selon les algorithmes suivants :

  • Femme primigeste : 1er jour des dernières règles + 1 an – 2 mois et 2 semaines ;
  • Femme multipare : 1er jour des dernières règles + 1 an – 2 mois et 2,5 semaines.

Ensuite, il vous faudra utiliser la DPA obtenue pour déterminer si votre cycle est inférieur ou supérieur à 28 jours suivant les formules suivantes:

  • Plus de 28 jours : DPA + (durée réelle du cycle – 28 jours) ;
  • Moins de 28 jours : DPA – (28 jours – durée réelle du cycle).

 

Il serait même possible de calculer l’âge de la grossesse ou plus précisément la DPA en vous basant sur une tout autre méthode qui est la date de conception même si cela se révèle être un peu plus compliqué.