L’acide folique : Tout savoir sur la vitamine B9

Acide folique / vitamine B9

Tout comme vous préparez votre peau avant de partir au soleil, il est encore plus indispensable de préparer votre corps à l’arrivée d’un bébé. En effet, celui-ci va puiser dans vos réserves de minéraux et de vitamines, réserves qui se devront donc d’être pleines et prêtes ! Parmi les différents besoins, l’acide folique va jouer un rôle essentiel au développement du fœtus comme au bien-être de la future maman.

Qu’est ce que l’acide folique ?

L’acide folique, aussi appelé folate, est un type de vitamine, la vitamine B9 pour être plus précis. Il est naturellement présent dans certains types d’aliments comme principalement les lentilles, les céréales enrichies, les abats, les légumes à feuilles vertes (les épinards, les brocolis, les choux de Bruxelles, etc.), les légumineuses, les œufs, les levures alimentaires,  etc.

En cas de carence chez l’adulte ou encore de grossesse, il est prescrit en supplément sous la forme de comprimés quand les simples aliments ne suffisent plus à apporter les quantités nécessaires.

Le rôle de l’acide folique

Chez l’adulte, ce nutriment particulièrement important aide l’organisme à fixer le fer, il permet de prévenir les risques d’anémie, de différentes maladies, notamment cardiovasculaires, de cancer, d’hypertension, etc. Il semblerait d’ailleurs que plus de la majorité des femmes souffrent de carence en vitamines B9 sans forcement le savoir.

Chez la femme enceinte, son rôle est encore plus essentiel puisqu’il va :

  • Favoriser le développement du tube neural (cerveau et moelle épinière).
  • Prévenir d’éventuelles malformations fœtales.
  • Jouer un rôle dans la synthèse de l’ADN, dans la division et le maintien des cellules, ainsi que dans le développement du système immunitaire du bébé.
  • Favoriser la croissance des tissus maternels et des tissus du fœtus durant la grossesses, principalement les quatre premières semaines.
  • Aider à réduire le risque de certains types d’anomalies congénitales.
  • Contribuer à la formation des globules rouges.

Ce nutriment est, vous l’aurez compris, aussi bon pour maman que pour bébé !

Quand et comment prendre l’acide folique ?

Chez la femme enceinte, les besoins en vitamine B9 sont beaucoup plus importants que chez un individu lambda. Les demandes du corps augmentent à tel point que les aliments qui contiennent de l’acide folique ne sont pas suffisants.

Ce nutriment est essentiel tout au long de la grossesse mais également avant ! D’ailleurs, le moment où le fœtus en a le plus besoin se situe dans les premières semaines, soit la période où certaines femmes ne savent pas encore qu’elles sont enceintes. D’où l’importance de commencer à prendre de l’acide folique au moins trois mois avant la conception.

Dès que vous arrêtez votre contraception dans l’idée de faire un enfant, parlez de ce nutriment à votre médecin qui pourra alors vous prescrire le bon dosage.

Généralement, on recommande 300 à 400 microgrammes par jour pour une personne adulte, quantité qui peut aller jusqu’à 500 microgrammes pour la femme enceinte puisque ses besoins augmentent.

Certaines personnes ayant des antécédents familiaux d’anomalies du tube neural ou certains problèmes de santé se verront éventuellement prescrire un dosage plus important, ceci est à déterminer avec le professionnel de santé qui vous suit.

À côté de cela, n’hésitez pas à consommer les aliments cités plus hauts pour un apport supplémentaire.

Bon à savoir

Les folates sont très sensibles à la chaleur, à l’air et à la lumière, il est donc fortement recommandé de garder les aliments bien à l’abri pour qu’ils conservent leurs bienfaits.

La vitamine B9 est aussi hydrosoluble, c’est à dire qu’elle se dissout dans l’eau. Mangez donc les aliments crus ou minimisez la cuisson.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre d’information

Tous les samedis recevez le récap de la semaine !

C'est gratuit et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Top