601a6f2d09676.jpeg

Constipation pendant la grossesse : comment y remédier ?

La constipation est le ralentissement du transit intestinal. Il se caractérise par des selles de moins en moins fréquentes et est habituel chez la femme enceinte. Si vous êtes une future maman, ne paniquez surtout pas à cause de cet état de fait. Il existe des mesures hygiéno-diététiques qui permettent de prévenir ce mal en toute sécurité. À l’étape déclarée, vous avez également des dispositions simples et pratiques qui peuvent soulager définitivement la femme enceinte. Découvrez ces différentes méthodes à travers ce guide.

Quelles sont les conduites à tenir pour éviter la constipation ?

Le risque qu’une femme enceinte souffre de constipation au cours de sa grossesse est très élevé. Pour éviter cette condition gênante, elles peuvent prévenir cette maladie à partir de gestes simples.

Manger sainement

Pour prévenir la constipation, le tout premier remède est la bonne habitude alimentaire. En effet, une alimentation saine de la future maman est cruciale pour son bien-être. Elle contribue à la bonne croissance du bébé et prévient certaines maladies. Il est très important que les repas soient variés et riches. C’est pourquoi vous devez consommer les aliments riches en fibre comme les haricots verts et les épinards. Ils contribuent à soutenir les organes qui subissent un grave bouleversement à cause des hormones de la grossesse.

Vous devez également manger beaucoup de fruits et de légumes. Que ce soit au petit-déjeuner, au déjeuner ou au dîner, vous devez veiller à ce qu’il y en ait toujours dans votre assiette. Ils doivent aussi être riches en fibres. Les oranges et les pommes sont recommandées. Pour votre santé et celle de votre bébé, il est aussi essentiel que vous vous hydratiez suffisamment. Vous pouvez éviter la constipation en buvant suffisamment d’eau. Généralement, il est conseillé aux femmes enceintes de boire au moins un litre et demi à deux litres d’eau par jour.

Elle peut être plate ou riche en magnésium. Outre l’eau, les femmes enceintes peuvent également prendre des tisanes à base de camomilles et les eaux pétillantes. Si ces boissons ne sont pas à votre goût, vous pouvez consommer des jus de fruit, des bouillons de légumes ou du lait. Il faut juste veiller à ce que votre hydratation soit régulière et comprise entre les repas. Par ailleurs, il est conseillé qu’une femme enceinte boive un verre d’eau chaque matin à jeun. Cette dernière doit être à température ambiante. Elle contribue à stimuler le transit et, par conséquent, lutte contre la paresse intestinale.

Faire des activités physiques

Que nous soyons enceintes ou pas, le sport a toujours un effet positif sur la santé. Si vous n’êtes pas dispensée des activités physiques, faire quelques mouvements précis peut vous aider à prévenir la constipation. Il s’agit notamment de la marche. Elle doit durer au moins 30 minutes sans pression. Allez-y à votre rythme et ne vous imposez pas une limite précise.

Arrêtez-vous dès que vous vous sentez trop faible pour continuer. Pour varier, vous pouvez faire du yoga ou de la natation si vous aimez particulièrement être dans l’eau. Certaines femmes vont jusqu’à s’inscrire à des jeux athlétiques doux et faciles à réaliser. En effet, le réflexe du sport agit positivement sur le transit intestinal. Vous évitez ainsi d'être constipé pendant votre grossesse.

Soyez attentive à votre corps

À part l’alimentation, la bonne hydratation et les activités sportives, certains gestes simples du quotidien peuvent aussi vous aider. Il s’agit de la selle régulière et des pensées positives. Lorsque vous ressentez l’envie ou le besoin d’aller à la selle, vous devez vous y rendre sans tarder. Par la suite, évitez de vous presser.

Vous devez prendre tout votre temps et vous vider entièrement. En ce qui concerne les pensées positives, vous devez tout simplement éviter le stress. Cela peut jouer un rôle considérable sur le transit et entraîner la constipation. Essayez de créer un environnement heureux et détendu.

Quand est-ce qu’il faut consulter pour soigner sa constipation ?

Lorsque toutes ces astuces ne réussissent pas à prévenir la constipation, vous devez donc chercher à consulter un médecin. Rendez-vous le plus tôt possible chez votre gynécologue ou chez votre sage-femme pour lui exposer la situation. Toutefois, cette décision n’est vraiment utile qu’au moment de l’apparition des symptômes suivants :

  • saignements au moment des selles
  • vomissements
  • arrêt des gaz gastriques et
  • douleurs abdominales.

Dès que vous ressentez l’un ou l’ensemble de ces symptômes, vous devez absolument prendre rendez-vous chez le médecin. Par ailleurs, certaines femmes enceintes développent la constipation comme effet secondaire suite à leurs traitements au fer. Il est donc primordial que ces dernières voient également le gynécologue pour un rééquilibrage du traitement.

Prendre la décision de consulter est très utile car vous pouvez ainsi d’obtenir l’avis d’un spécialiste. Ce dernier vous guide sur la conduite à tenir. De plus, il est important de soigner sa constipation pour prévenir d’autres maladies comme les infections urinaires et les hémorroïdes. Néanmoins, si votre constipation ne présente aucun de ces symptômes graves, vous pourrez toujours la traiter vous-même.

Quels sont les traitements qui peuvent soigner la constipation ?

Une constipation peut avoir des effets négatifs sur le bien-être de la future maman et sur son moral. C’est pourquoi il est important que vous trouviez rapidement une solution efficace pour lutter contre ce mal. Il existe des traitements qui peuvent vous aider.

Traitements médicamenteux

Avant que vous n’optiez pour un laxatif, vous devez absolument demander conseil à votre médecin. Généralement, il existe deux grands types de ces médicaments qui sont administrés aux femmes enceintes. Il s’agit des laxatifs de leste et des laxatifs osmotiques. Les premiers sont composés de fibres telles que la gomme de guar, la graine d'ispaghul et le son. Quant à ceux osmotiques, ils sont faits avec du polyéthylène glycol ou du lactulose.

Vous y trouvez également du lacticol ou du sorbitol. Ils sont conçus pour augmenter le volume des selles et favoriser l’aération du transit. Les laxatifs lubrifiants comme l’huile de paraffine sont fortement déconseillés aux femmes enceintes. Ils peuvent être une source de diminution des vitamines A, D, E, et K.

Traitement naturel

Les femmes enceintes sont tenues de contrôler tout ce qu'elles ingèrent. Par conséquent, un traitement naturel est une solution viable pour lutter contre la constipation. Pour le suivre, vous devez tenir compte de vos allergies et de votre état. Vous avez à disposition l’huile essentielle de gingembre. Il tonifie le système digestif, participe au mouvement de l’intestin et facilite la digestion.

Vous pouvez aussi prendre les tisanes aux effets laxatifs légers qui régulent le transit lentement, mais sûrement. La poire est un fruit à consommer pour ne plus être constipé. Elle favorise les mouvements intestinaux et permet également de prévenir la constipation. Nous vous conseillons d'utiliser de l'huile d’olive extra-vierge et du citron. Ils aident à soulager la constipation en hydratant les selles et stimulent le système digestif.

Les betteraves sont un véritable laxatif naturel qui permet de lutter efficacement contre la paresse intestinale grâce à ces fibres solubles. Les pruneaux sont également recommandés pour les femmes enceintes. Ils préviennent et guérissent lentement la constipation en agissant comme un laxatif naturel. Les yaourts nature assainissent et unifient la flore intestinale en la débarrassant de ces bactéries.

En somme, toutes ces mesures sont utiles pour dire non et prévenir la constipation. Par ailleurs, la constipation ne présente pas de danger majeur sur votre santé ni sur celle de votre bébé. Toutefois, lorsqu’elle est accompagnée de symptômes graves, vous devez absolument consulter un médecin pour plus de suivi.