601a61877a3fa.jpeg

Comment aider son enfant à surmonter son bégaiement ?

Le bégaiement est un trouble du langage qui touche généralement les enfants. Il se caractérise par une difficulté à bien parler et à prononcer les mots. Bien qu’il soit fréquent chez les enfants en bas âge, il n’est pas rare de voir des adultes en souffrir. Le bégaiement est associé à un trouble du comportement et de la communication entrainant des difficultés d’expression. Détecté tôt chez un enfant, il est possible de le traiter. Pour cela, il existe de nombreuses solutions que nous vous proposons ici, afin de le surmonter. 

Faire de l’autothérapie

La principale manifestation du bégaiement est une difficulté à s’exprimer de façon fluide. Ainsi, nous constatons que le sujet atteint répète les syllabes ou les prolonge avant de parler. Toutefois, le bégaiement est un handicap involontaire qu’il nous est possible de surmonter grâce à l’autothérapie. Celle-ci consiste à se rééduquer soi-même afin de retrouver une fluidité pour s’exprimer. Pour cela, la lecture est l’une des meilleures solutions d’autotraitement du bégaiement. En effet, en lisant à haute voix, le bègue peut améliorer ses capacités d’expression.

Associée à des exercices de répétition de mots, la lecture améliore l’élocution et permet d’atténuer les manifestations du bégaiement. Des séances quotidiennes de 30 minutes peuvent grandement contribuer à surmonter le bégaiement. L’auto thérapie pour traiter le bégaiement est une solution dont la pratique peut varier d’un individu à un autre. Il n’existe pas d’exercices standards ou d’applications précises que nous conseillons au bègue.

En effet, certains facteurs peuvent favoriser le bégaiement. Il s’agit généralement des émotions négatives, de la peur de bégayer, de l’anxiété, des reproches constants, du manque de confiance, etc. À travers ses séances de lecture et de répétition, l’enfant qui bégaie peut arriver à surmonter toutes ces influences et améliorer sa façon de s’exprimer. L’auto thérapie favorise également la confiance en soi, un élément très important dans le traitement du bégaiement.

Consulter un spécialiste en la matière

La consultation d’un spécialiste en la matière est également l’une des solutions que nous conseillons chez un enfant. L’orthophoniste est un professionnel dans le traitement des troubles phoniques. Il est l’un des spécialistes que nous pouvons consulter pour traiter le mal. Cependant, tous les orthophonistes ne s’y connaissent pas dans le traitement du bégaiement.

Il importe donc de faire le choix du spécialiste suivant ses capacités. Quelques séances chez l’orthophoniste peuvent aider un enfant qui bégaie à retrouver une meilleure élocution. Pour cela, le spécialiste travaille sur les facteurs physiques et environnementaux qui peuvent provoquer le trouble. Ce travail se focalise plus sur l’analyse de la parole, le contrôle de sa vitesse et de sa fluidité lors de ses expressions.

Le travail de l’orthophoniste consiste surtout à aider l’enfant à dédramatiser son problème afin de gagner en confiance. L’absence de cette dernière étant l’une des principales causes du bégaiement, il importe alors de la travailler pour l’amélioration de l’élocution.

Outre l’orthophoniste, le phoniatre et le pédopsychiatre sont des spécialistes que nous recommandons pour aider un enfant à surmonter son bégaiement. Grâce à de nombreuses techniques, ils peuvent l’aider à retrouver une bonne capacité d’expression orale.

Utiliser des appareils électroniques adaptés

Le traitement du bégaiement chez un enfant peut aussi passer par l’utilisation des appareils électroniques qui améliorent l’élocution. En effet, il existe certains dispositifs médicaux, notamment l’oreillette numérique qui permet d’arrêter de bégayer. Petit et presque invisible, cet équipement auditif sans fil permet au bègue d’entendre ce qu’il dit avec un léger retard. Ainsi, il pourra ralentir son débit et s’exprimer de façon plus fluide.

Bien qu’elle ne soit pas efficace à 100 %, l’oreillette numérique aide à réduire les bégaiements. Comme d’autres appareils du même genre, nous le conseillons pour aider un enfant qui bégaie. Le plus souvent, ces appareils sont indiqués en accompagnement à une rééducation chez un spécialiste. Avec les avancées technologiques, l’espoir pour trouver des appareils plus performants dans le traitement du bégaiement est élevé.

Recourir à un centre spécialisé

Il peut arriver que les méthodes classiques pour soigner le bégaiement ne marchent pas chez un enfant qui en souffre. Dans ce cas, nous vous recommandons alors de vous tourner vers un centre spécialisé pour une prise en charge. Ces établissements sont des espaces qui offrent des thérapies suivant l’intensité et les manifestations du trouble. Le traitement proposé par les centres spécialisés consiste principalement en des prises en charge par les orthophonistes.

Cependant, la différence se situe au niveau des rencontres avec d’autres personnes en pareille situation qui sont offertes aux patients. Ces moments d’échanges leur permettent de découvrir des trucs et astuces pour atténuer, voire supprimer le bégaiement. Les thérapies dans les centres spécialisés permettent de gagner en confiance et de surmonter les peurs et difficultés de communication.

Cette solution permet donc de montrer aux enfants atteints de bégaiement qu’ils ne sont pas seuls concernés. Ainsi, ils pourront mieux consentir les efforts à faire pour retrouver leur bonne élocution.

Lui accorder du temps

Le bégaiement est un trouble du langage qui peut disparaitre avec le temps chez les enfants en bas âge. Puisque l’acquisition de la parole est progressive, il est évident que certains enfants éprouvent des difficultés à s’exprimer à leurs débuts. Nous conseillons donc de ne pas les forcer à bien s’exprimer et de les laisser suivre tout le processus. Le bégaiement n’est vraiment considéré comme un trouble qu’à partir de l’âge de 5 ou 6 ans. Ainsi, il nous est préférable de laisser l’enfant s’exprimer comme il peut ou de l’aider à mieux le faire.

La pression de l’entourage est un facteur qui peut accroitre le bégaiement. Pour éviter cela, nous recommandons d’accorder du temps d’apprentissage à l’enfant qui bégaie. En la matière, de nombreuses astuces peuvent être appliquées par les parents ou les proches de l’enfant qui en souffre. Il s’agit de :

  • La considération du problème : discuter avec lui par rapport au bégaiement et montrer l’envie de le voir s’en débarrasser
  • Discuter avec des phrases courtes, car elles sont plus faciles à prononcer
  • Ne pas interrompre l’enfant lorsque son bégaiement commence
  • Féliciter l’enfant quand il fait des efforts qui l’aident à réduire ses difficultés d’élocution
  • Ne pas se moquer, car cela favorise le manque d’estime de soi.

L’attention à accorder par un parent à son enfant qui bégaie est d’une grande importance pour traiter le mal. En effet, le soutien des proches est un élément motivateur qui aide le bègue à gagner de la confiance pour réaliser des progrès. Quand il est bien entouré, l’enfant ne prend plus conscience de son mal et arrive plus vite à le surpasser. Avec cela et l’aide des spécialistes, il devient facile pour un enfant de surmonter son bégaiement. Optez donc pour la solution qui semble être la plus accessible et la plus avantageuse pour vous et l'enfant.