bapteme civil

Baptême civil

Le baptême civil est une cérémonie laïque de plus en plus populaire auprès des parents, leur permettant de fêter la naissance de leur enfant hors contexte religieux, juste pour le plaisir de célébrer cette nouvelle et précieuse vie. Liberté d’organisation, de choix des parrains et marraines, etc. Nous vous proposons de faire le tour des essentiels concernant le baptême civil.

Qu’est-ce qu’un baptême civil ?

Aussi appelé « baptême républicain« , le baptême civil est un moyen de célébrer la naissance d’un enfant de manière totalement laïque. Il a pour but de lier moralement ce dernier à une communauté, tout en lui désignant un ou plusieurs parrain(s) et marraine(s).

Cette cérémonie dont la valeur est uniquement symbolique, n’a donc pas lieu dans un édifice religieux, mais plutôt dans une mairie. Sachez qu’il s’agit d’une démarche gratuite.

Le baptême civil fut institué dans un décret de 1794. L’idée était alors d’accueillir les nouveaux-nés dans la communauté républicaine et de les éduquer selon les valeurs de ce régime (liberté, égalité, fraternité). Ce type de baptême se fit ensuite oublier pendant plusieurs années, pour finalement réapparaître en 1892, sous l’initiative de la municipalité socialiste de Saint-Denis.

Aujourd’hui, le baptême civil rencontre un regain de popularité, qu’il s’agisse des familles laïques comme des familles religieuses, car les deux cérémonies peuvent avoir lieu séparément pour un même enfant.

Quelle est la valeur juridique du baptême civil ?

D’un point de vue juridique, le baptême civil n’est mentionné dans aucun texte législatif et n’a, de ce fait, pas de valeur légale. Il s’agit simplement d’un engagement moral et totalement privé. Pour cette raison, la mairie est en droit d’accepter ou de refuser de célébrer le baptême suite à la demande des parents.

De même, le baptême républicain ne sera pas inscrit sur les registres de l’état civil. Un justificatif peut cependant être délivré, mais celui-ci n’aura aucune valeur vis-à-vis de la loi.

Comment se déroule le baptême civil ?

Avant la cérémonie

La première chose à faire pour les parents est de demander à la mairie de leur lieu de résidence si elle accepte d’officier la cérémonie. Si c’est le cas, ils devront retirer un dossier de demande de baptême en s’adressant pour cela au service de l’état civil, puis définir la date du baptême avec la mairie. Il faudra ensuite remplir le dossier et le renvoyer. Pour cela, comptez au moins un mois avant le jour de la cérémonie. La date devra d’ailleurs être confirmée avec la mairie 8 jours avant la célébration.

Les pièces requises sont :

  • le livret de famille
  • l’acte de naissance de l’enfant
  • un justificatif de domicile des parents (quittance de loyer, facture EDF, etc.)
  • la copie de la pièce d’identité des parents
  • la copie de la pièce d’identité du parrain et de la marraine

À savoir : si la mairie refuse de célébrer le baptême, les parents peuvent demander une dérogation auprès d’une autre commune.

Le jour du baptême civil

Le baptême civil se déroule à la mairie, généralement le samedi après-midi, dans la salle des mariages. C’est le maire ou son adjoint qui accueille les parents, leur enfant, le parrain et la marraine, ainsi que les autres personnes présentes.

L’officiant va faire un discours globalement divisé en trois parties distinctes couvrant les origines du baptême civil, l’enfant baptisé, ainsi que les valeurs républicaines.

Le parrain et la marraine seront invités à formuler solennellement leur engagement et à accepter leurs nouvelles responsabilités, puis signeront un certificat de parrainage civil.

Un certificat de baptême peut ensuite être délivré aux parents, à l’enfant, au parrain et à la marraine. Rappelons cependant que ce dernier n’a aucune valeur légale ni juridique.

À quelle âge peut-on faire un baptême civil ?

Il n’y a pas d’âge pour le baptême civil. Il peut donc tout à fait avoir lieu quelques mois après la naissance ou plus tard, selon le souhait des parents.

Y a-t-il un parrain et une marraine pour un baptême civil ?

Il y a bien un parrain et une marraine pour le baptême civil, mais ces derniers ne sont pas liés contractuellement à l’enfant. Tout comme la cérémonie en elle-même, leur statut est juste symbolique. Le but de ces derniers reste tout de même d’accompagner l’enfant dans les différentes étapes de sa vie et de rester proche de lui, d’avoir un lien d’attachement particulier avec leur filleul(e). En cas de décès des parents, ils se seront pas désignés comme tuteurs.

Sachez que dans le cadre du baptême civil, il n’y a pas de règle sur le nombre de parrains et de marraines choisis. Ils peuvent donc être plus de deux. En revanche, il doit obligatoirement s’agir de personnes majeures.

Quel cadeau pour un baptême civil ?

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de règles particulières concernant le baptême civil, il en est donc de même pour les cadeaux. Il reste cependant de bon ton d’offrir un présent à l’enfant puisque cette célébration est en son honneur.

Du côté du parrain et de la marraine, la traditionnelle chaîne accompagnée d’une médaille fonctionne très bien, chacun se chargeant de l’achat d’une de ces deux pièces. Il peut aussi s’agir d’une gourmette ou d’un petit bracelet rehaussé d’une médaille.

Concernant cette dernière, étant donne qu’il s’agit d’un baptême civil, elle ne portera pas de symbole religieux mais plutôt une représentation laïque, comme un arbre de vie, une lettre, la constellation de l’enfant, son signe astrologique, etc.

La gourmette comme la chaîne avec médaille sont de grands classiques intemporels qui ont également l’avantage de permettre la gravure d’un mot, d’une date ou d’un message particulier, les rendant ainsi encore plus uniques et personnelles.

Ces deux bijoux sont des cadeaux symboliques censés durer dans le temps. L’idéal est donc d’opter pour une création de qualité, en or (jaune ou blanc) ou en argent, des métaux appréciés pour leur durabilité et sans danger pour la peau des enfants.

Enfin, si les bijoux ne vous tentent pas, il existe toute une pléiade de cadeaux à faire pour l’enfant baptisé (jouets, livre, album photo, etc.), sans oublier la fameuse cagnotte.